Accords toltèques : comment les mettre en pratique au quotidien

Quels sont les quatre accords toltèques ?

Et surtout comment les mettre en pratique au quotidien pour plus de bonheur et de sérénité ?

accords de toltèques

Notre chemin de vie peut parfois nous confronter à des difficultés.

Difficultés qui peuvent être trop lourdes à porter et qui nous semblent plus simples à dissimuler sous une couverture de convenances.

Ce choix peut à l’instant t paraître judicieux, seulement sur le long terme cela peut avoir un impact dévastateur sur notre moral.

Le chaman mexicain Miguel Ruiz auteur des quatre accords toltèques a fait ce constat.

Constat qui l’a conduit à faire des recherches afin de trouver les moyens de se libérer de cette souffrance.

Et dont l’œuvre a aidé des millions d’hommes et de femmes à vivre une vie plus heureuse.

Découvrons ensemble les 4 accords toltèques (ainsi que le cinquième) dans cet article…

Et quelles règles suivre pour vivre les accords toltèques au quotidien.

Les 4 accords toltèques : un best-seller mondial

Miguel Ruiz (l’auteur des 4 accords toltèques) est né en 1952 à Guadalajara au Mexique, d’une mère guérisseuse et d’un père chaman toltèque.

Dans un premier temps, il suit des études de médecine dans l’optique de devenir neurochirurgien.

Seulement, une expérience de mort imminente vécue à la suite d’un accident de voiture transforme intégralement sa vie.

Il s’intéresse alors étroitement à la valeur de la sagesse toltèque, représentée comme une méthode de vie qui vise à favoriser la découverte de l’amour et de l’allégresse.

Il prend également conscience de ce que ce concept peut apporter à l’être humain et il décide de se consacrer à l’apprentissage de cette culture pendant plusieurs années.

accords toltèques origine

Son principal objectif est alors de devenir maître (nagual) afin de partager ses connaissances avec une majorité de personnes.

Dés lors, il consacre son temps à la recherche de méthodes visant à débarrasser l’esprit humain de ses souffrances.

Dans cette optique, il partage les accords toltèques dans un ouvrage publié en 1997, un best-seller vendu à plusieurs millions d’exemplaires.

Il y révèle les clés permettant de libérer les souffrances afin de métamorphoser la vie en une expérience de bonheur, de liberté et d’amour.

Désormais, un cinquième accord vient compléter la série, comme on va le voir un peu plus bas.

Quels sont les quatre accords toltèques ?

Les accords toltèques sont des codes de conduite du quotidien qui permettent d’appréhender le monde de façon saine et sereine.

Il s’agit de mantras très puissants et pleins de bon sens.

Dans son oeuvre, Miguel Ruiz partage son apprentissage de façon à ce que tout le monde soit en mesure de l’appliquer. Certainement l’un des secrets de la réussite de ce best-seller.

En effet, les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz sont présentés de manière claire. Agrémentés de cas concrets. Ce qui permet de les pratiquer sans y avoir été initié au préalable.

accords toltèques livre

Qu’est-ce que les accords toltèques nous apporte ?

Miguel Ruiz nous propose de passer quatre accords avec nous-même dans l’objectif de casser les croyances limitantes enfouies en nous depuis notre enfance.

Ces croyances sont source de souffrances, car elles altèrent la réalité.

D’autre part, certains conditionnements éducatifs et culturels dont nous sommes tributaires tout au long de notre existence nous renvoient une fausse image du monde et de notre propre personne.

Sans plus tarder, détaillons ensemble les 4 accords toltèques…en commençant par le premier :

1. Que votre parole soit impeccable

Ce premier accord toltèque nous appelle à être conscients de la puissance de la parole, qui à elle seule a le pouvoir de créer l’enfer et le paradis.

Nous vivons dans une société où la critique est omniprésente.

Or, il s’agit d’un mal qui nous ronge peu à peu. Car il devient compliqué de se sentir bien dans sa tête et dans son corps en critiquant les autres.

Pour avoir une parole impeccable, il est fondamental d’une part de cesser de critiquer autrui et d’autre part d’arrêter de porter un jugement sur soi-même.

Effectivement si nous ne sommes pas vrai avec nous-même, il est inconcevable d’être bienveillant envers les autres.

Ce premier accord permet de prendre conscience du pouvoir de la parole.

Celle-ci peut être bénéfique et embellir la vie si elle est employée dans un but d’amour et de vérité, mais elle peut être destructrice si elle est utilisée à mauvais escient.

D’autant plus que cette arme à double tranchant s’active également en nous via la pensée, véritable dialogue interne.

accords toltèques avis

Afin de mettre en pratique cet accord, il est nécessaire de se remettre en question sur certains points.

Par exemple, il peut être opportun de se demander pourquoi certaines personnes nous sont antipathiques ? Que leur reprochons-nous ?

Il est nécessaire de réaliser ce travail sur soi afin de prendre conscience de ce que ces reproches révèlent sur notre propre personnalité.

Afin de pratiquer au mieux cet accord, il faut totalement faire abstraction des paroles négatives et dévalorisantes et prendre conscience de la puissance que peuvent avoir les mots.

Il est important de garder à l’esprit qu’ils ont la faculté de blesser, toucher. Ou à contrario, égayer et embellir.

Les mots qui sont employés doivent toujours être réfléchis en amont. Car une fois prononcés, ils sont posés à jamais.

Le mensonge est également à proscrire, il est plus valorisant de faire preuve de franchise plutôt que se dissimuler derrière un mensonge.

Enfin, il est important de ne pas être constamment dans le jugement. Il est essentiel de faire preuve d’indulgence envers les autres et envers nous-même.

Le degré de perfection de notre parole est intimement lié à notre amour-propre. C’est pourquoi quand notre parole est impeccable, nous sommes heureux et en paix.

2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

La mise en œuvre du premier accord constitue déjà en soi une grande progression. Car les autres accords découlent en grande partie du premier.

Le second accord toltèque est une invitation à nous détacher du regard des autres. Afin que nous perdions cette habitude que nous avons de nous calquer sur leurs attentes.

Par exemple, quand une personne nous manque de respect, elle nous injecte en quelque sorte un poison qui peut être dévastateur. En ne nous identifiant pas à son acte, nous détenons alors l’antidote à ce poison.

La perception du monde varie d’une personne à une autre. Cela est dû à notre chemin de vie, nos croyances, notre éducation, nos expériences, etc.

Par conséquent, quand une personne émet une critique à notre égard, elle nous transmet son mal-être et ses croyances.

Il s’agit d’un réel travail à réaliser sur soi visant à se libérer de l’opinion des autres en passant d’un état réactif à un état de conscience.

Il est fondamental de prendre conscience que nous ne sommes pas la cause des actions commises par les autres, car il ne s’agit que d’une projection de leur interprétation de la réalité.

soleil nuages

Par conséquent, il est essentiel de prendre du recul face à une critique. Il ne s’agit là que d’un point de vue dont nous ne sommes en rien responsable.

Il ne faut surtout pas se sentir blessé au point de se remettre en question, car cela équivaudrait à se programmer pour souffrir.

L’objectif de cet accord n’est pas de ne plus jamais se remettre en question, mais plutôt d’être plus ouvert à autrui sans prendre les choses trop à cœur.

Il nous apprend à prendre de la distance avec notre sentiment d’importance personnelle. Réduisant alors l’emprise que peuvent avoir sur nous-même les événements néfastes de notre quotidien.

Chaque personne détient ses propres filtres de perception du monde. Nous sommes jugés quoi que nous fassions.

De ce fait, il est fondamental de ne pas se laisser atteindre par les critiques des autres afin de prendre confiance en soi et de ne plus être dépendant d’autrui.

Concrètement, afin de mettre en pratique cet accord, il est nécessaire de changer notre perception de l’environnement en prenant comme référence ces mantras.

Il est important d’accueillir ce qui nous arrive de manière détachée et non à titre personnel.

Se sentir bien dans sa peau est la base essentielle pour accepter plus naturellement la critique. Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde, il faut se faire à cette idée afin d’évoluer.

3. Ne faites pas de suppositions

Les suppositions sont des hypothèses et non la réalité.

Il est important de faire la différence entre ce que nous tenons pour vrai et ce qui l’est réellement.

Le troisième accord toltèque nous invite à toujours vérifier les hypothèses avant de les considérer comme réelles. Car la (mauvaise) interprétation est la meilleure façon de créer des situations inconfortables.

Mais ce n’est pas tout…

À force d’émettre des hypothèses, nous finissons par y croire nous-même. Ce comportement nous amène bien souvent à penser que les autres ont les mêmes opinions que nous.

Seulement, il est important de se rappeler que chaque être humain est différent et que chacun détient sa propre perception du monde.

Cela évite de créer de faux scénarios sur les personnes qui nous entourent.

perception

La pratique de cet accord implique de ne pas être dans le jugement.

Il est impossible de savoir quel sont les pensées d’une personne, alors en cas de doute le mieux est de poser des questions sans élaborer d’éventuelles spéculations.

Il est plus judicieux de s’en tenir aux faits sans apporter de jugement et sans émettre d’hypothèses sur les actes ou les dires d’autrui.

Demander des explications, poser des questions, être en quête de vérité et en finir avec les interprétations. Cela rend les relations plus faciles et évite les problèmes inutiles !

4. Faites toujours de votre mieux

Le quatrième accord toltèque est un des piliers de notre métamorphose.

Pour en tirer de véritables bénéfices, il est nécessaire de l’appliquer de façon rigoureuse.

Ce quatrième accord est particulier, il permet d’intervenir de façon durable en respectant scrupuleusement les trois précédents.

Il est important de toujours faire de son mieux afin que notre parole soit impeccable, de toujours faire de son mieux dans le but de ne pas en faire une affaire personnelle, et de toujours faire de son mieux afin de ne pas émettre des scénarios infondées.

Cet accord ne vise pas la réussite, il invite à faire de son mieux en toutes circonstances en étant toujours concentré sur le présent afin d’éviter les regrets et la culpabilité.

Bien évidemment, notre « mieux » fluctue de jour en jour en fonction de notre état physique et mental.

De ce fait, en cas de fatigue ou de maladie, les compétences ne sont pas les mêmes, ce qui peut faire varier ce « mieux ».

Il faut accepter de ne pas être parfait.

L’important n’est pas de remporter une victoire, mais simplement de toujours tenter quelque chose. De faire du mieux qu’on peut. Quelle qu’en soit l’issue.

succès

En aucun cas il ne s’agit d’une compétition. L’objectif n’est pas de faire de son mieux afin de dépasser les autres.

Cet accord appelle à faire de son mieux au regard de notre propre personne. Et ce afin d’éviter d’être confronté à cette réflexion destructrice qu’est le « J’aurais pu faire mieux ».

L’idée de cet accord n’est pas d’en faire plus, juste de faire mieux afin de ne pas être victime d’un sentiment de culpabilité.

Ce quatrième accord est la suite logique des trois précédents.

Il est donc essentiel de suivre les trois premiers afin que le quatrième prenne sa place de façon naturelle.

5. [NOUVEAU] Soyez septique, mais apprenez à écouter

Il s’agit du cinquième accord toltèque, qui a été co-écrit par Don Miguel Ruiz et son fils Don José en 2010.

Cet accord met en avant la force du doute. Il invite à écouter l’intention qui sous-tend les mots afin d’en comprendre le véritable message.

On y découvre l’importance de toujours rechercher la source de l’information afin d’avoir accès à la vérité sans tomber dans la sur-information.

Cette règle s’applique également à notre propre personne. Il est essentiel de toujours remettre en cause nos critiques négatives et nos croyances limitantes afin de nous demander si elles nous incitent à progresser et si elles nous sont bénéfiques.

Le scepticisme est un outil précieux qui nous permet de faire preuve de discernement afin de trouver ce qui est réellement juste pour nous.

Il est essentiel d’être à l’écoute sans qu’aucun jugement ne soit émis afin d’être toujours en accord avec soi-même.

principes écoute

Afin de pratiquer au mieux cet accord, il faut apprendre à réserver son jugement, ne pas se prononcer de façon hâtive, prendre du recul afin de se préserver d’éventuels conflits.

Il est essentiel de toujours rechercher la vérité et ne pas prendre tout ce qui nous est dit pour argent comptant.

Il faut savoir lire entre les lignes afin d’accéder au véritable message qui est transmis.

Il en est de même pour les jugements négatifs qui nous sont adressés. Il faut faire la part des choses et prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’une vérité absolue, mais simplement d’une vérité relative à une personne.

Être sceptique aiguise l’esprit critique et ouvre de nouvelles perspectives, ce qui permet d’éviter des réactions naïves et maladroites.

Accords toltèques : où les appliquer ?

Appliquer les accords toltèques au quotidien permet d’améliorer la relation que nous entretenons avec nous-même et avec les autres.

À commencer par la famille : pratiquer les accords toltèques en famille est une merveilleuse façon d’envisager le partage de valeurs simples qui donnent accès à un riche apprentissage du bonheur.

Mais aussi à l’école : les accords toltèques à l’école permettent aux enseignants d’appréhender d’une façon différente leur passion en apportant le bien-être nécessaire au bon fonctionnement d’une école. Et les enfants bénéficient d’un outil qui leur permet de vivre leurs relations de façon harmonieuse et positive.

Ces mantras sont aussi un code de bonne conduite adapté aux entreprises : manager avec les accords toltèques permet une plus grande harmonie avec les autres, mais également avec soi-même. L’alliance accords toltèques et management permet dans un premier temps de casser les croyances limitantes (qui sont un réel handicap au sein d’une entreprise, comme partout ailleurs) puis un second temps de stimuler l’intelligence collective.

les 4 accords toltèques images

Pratiquer ces accords est un choix, une liberté personnelle qui apporte bon nombre de richesses à notre vie.

La principale étant la découverte de la direction que nous devons emprunter pour rencontrer le bonheur, l’amour et la liberté.

Il s’agit en quelque sorte d’une boussole indispensable à notre bien-être.

Maintenant…

Il faut que je vous parle d’un petit rituel qui a tout changé pour moi et pour les centaines d’hommes et de femmes à l’avoir adopté.

Un rituel basé sur la raison scientifique pour laquelle certaines personnes réussissent…et d’autres sont constamment dans l’échec.

Notez la différence entre ces deux images :

Ces deux scans ont été obtenus à l’aide d’un système d’imagerie cérébrale dernier cri.

La différence entre l’activité cérébrale de gauche et l’activité cérébrale de droite peut expliquer à elle seule pourquoi certaines personnes sont heureuseset d’autres ne le sont pas.

C’est souvent cette seule différence qui fait que certaines personnes obtiennent tout ce qu’elles souhaitent dans la vie… et d’autres non.

Ou que certaines personnes réussissent, et d’autres sont constamment dans l’échec.

Et ceci n’a pas grand chose à voir avec le quotient intellectuel ou le quotient émotionnel.

Ça n’a pas non plus grand chose à voir avec d’où vous partez.

Cette différence ?

Elle est liée à ce qu’on voit ensemble dans cet article :

« La raison scientifique pour laquelle certaines personnes sont constamment dans l’échec…et d’autres semblent tout réussir ? »

Ce petit truc n’est pas seulement basé sur des faits avérés en physique quantique :

C’est aussi basé sur des observations scientifiques récentes rendues possibles avec l’apparition de technologies de pointe dans l’imagerie cérébrale.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur ce rituel de 15 minutes qui a déjà aidé des centaines d’hommes et de femmes à retrouver l’abondance dans leur vie.

Abondamment vôtre,

Daniel Angeletti

À propos de l'auteur

Daniel Angeletti est un coach bien-être depuis 2011. Fasciné par la nature depuis son enfance, il réalise son premier voyage spirituel au Népal à 19 ans. Il partage sur ce blog des pistes glanées ici et là au fil de ses retraites de Yoga et de méditations pour aider ses lecteurs à trouver bonheur et sérénité dans leur vie. Ses méthodes tirent leur efficacité de la combinaison des techniques de méditation ancestrales et des neurosciences modernes.
Top