Crise existentielle : que faire pour se reprendre en main ?

crise existentielle femme 50 ansVous avez la sensation de traverser une crise existentielle ?

Sachez que la crise existentielle chez l’homme ou la femme n’est pas une fatalité :

Avec un petit travail sur vous, vous pouvez apprendre à voir la vie sous un nouvel angle

…et ainsi vous rapprocher de vos objectifs en terme d’épanouissement personnel.

Et c’est justement tout l’objectif de cet article.

Vous offrir la possibilité de :

  • prendre confiance en vous
  • vous redécouvrir
  • retrouver une estime de vous solide
  • avoir une attitude positive face aux événements de la vie
  • mieux vous épanouir dans votre quotidien

Vous vous sentez surmené ?

Vous perdez pied dans votre vie ? Dans votre quotidien ?

Vous avez parfois l’impression de perdre le goût de la vie ?

Vous êtes submergé d’un flot incessant de questions ?
Et il vous arrive même de remettre en cause l’intégralité de votre existence ?

crise existentielle couple

Votre soupape est prête à lâcher, mais vous avez la ferme intention de vous ressaisir !

Vous amorcez alors un travail sur vous-même.

Et vous recherchez des solutions pour remédier à cette crise existentielle :

Vos recherches vous conduisent sur différents sites internet. Vers différentes philosophies associées aux valeurs de bien-être ou de zen attitude.

Vous tombez notamment sur des techniques de méditation ou de yoga.

Mais vous avez la sensation que celles-ci s’avèrent insuffisantes…

Elles ne vous conviennent peut-être tout simplement pas. Ou bien vous sentez que vous n’êtes pas suffisamment guidé dans vos démarches de développement personnel.

Tout comme vous, à différents moments de ma vie, je me suis retrouvé face à moi-même :

Démotivé, j’étais comme aspiré dans une spirale négative qui jamais n’aurait trouvé sa fin.

C’est toute mon existence qui fut remise en cause !

J’avais un regard négatif sur moi-même.
Une perte d’estime et de confiance en moi.

Je n’avais plus la force d’investir mes projets.

J’avais cessé d’être présent à ce que je faisais.

Je n’étais pas en capacité d’accueillir le moment présent.
Tourmenté par mon passé et un futur irréalisable.

Pourquoi ?

Car l’instant présent m’était angoissant.

Je me focalisais sur des questions existentielles, qui par l’obsession étaient devenues un obstacle à mon épanouissement personnel.

Et puis j’ai eu un déclic :

Une rencontre inattendue (difficile à accepter quand on veut tout maîtriser !)

crise existentielle et divorce

Grâce à cette personne j’ai commencé à voir les choses différemment.

J’ai lâché prise.

J’ai trouvé des ressources en moi.

Le changement positif personnel a été progressif. Par l’acceptation des événements.

C’est avec ce souvenir de changement que je rédige cet article. Afin d’aider les personnes qui, comme moi auparavant, se retrouvent bloquées dans une situation dont ils veulent se défaire.

La vision positive et méthodique que je vais partager avec vous ici vous aidera à retrouver de l’ordre, de l’harmonie et de l’enthousiasme.

Comment sortir d’une crise existentielle ?

Comment prendre le recul nécessaire sur soi ?

Dans une situation telle que celle que vous traversez, il est difficile de changer radicalement du jour au lendemain.

Nous parlons bel et bien d’un travail sur soi conséquent qui, avec la bonne attitude, peut prendre des tournures inattendues (dans le bon sens du terme bien sûr).

Ce travail sur soi, une fois amorcé, aura des répercussions bénéfiques.

Ces répercussions ne seront peut-être pas décelables dans l’immédiat. Mais elles seront belles et bien présentes.

Sachez une chose : vous avez en vous-même une infinie possibilité et un potentiel que seule votre volonté décidera d’exprimer.

La première force à ne pas négliger réside dans votre désir de changer :

N’essayez pas de rationaliser ce désir.

Il y a mille et une raisons de changer de toute manière. Et cela est dû aux lois du temps et de l’évolution.

Vous aspirez à meilleur pour vous. Et le meilleur de vous, n’est-ce pas déjà une raison suffisante pour changer ?

Inspirez-vous seulement de votre désir de changer, et non pas de causes négatives qui vous poussent à vouloir changer.

Vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas vouloir changer. Bannissez la fatalité.

La deuxième force pour surmonter cette crise existentielle repose sur votre capacité à relativiser :

Quel que soit le moment que vous endurez, dites-vous bien une chose :

“Ce soir, je serai dans mon lit pour dormir et demain sera un jour meilleur.”

Il est impossible que vous traversiez la pire des situations. Car dans ce vaste monde, il y a toujours plus malheureux que soi.

Ayez ceci en tête :

Peut-être que depuis le début votre capacité de jugement et de perception du monde et de votre personne est faussée.

La réalité n’est pas toujours telle qu’on croit ou telle qu’on la voit.

Dans son célèbre tableau, Magritte a peint une pomme sous laquelle est inscrite la phrase suivante “Ceci n’est pas une pomme”.

Le message certainement le plus fort est de ne pas prendre pour vrais les données de nos sens et les préjugés formés par l’habitude.

Magritte met en évidence la difficulté des hommes à changer leurs conceptions des choses, leurs résistances au changement, l’emprise des idées reçues.

À vous de choisir d’être heureux :

Le changement entrepris ne repose pas sur la quête de son idéal, mais sur l’acceptation de soi-même et de son désir d’exister.

Il y a toujours pire que soi. La preuve en est vous avez la capacité de pouvoir entreprendre un travail existentiel dont vous êtes force par votre existence même !

Le premier point essentiel à retenir, c’est que vous possédez un potentiel infini. Des ressources inhérentes à votre existence qui ne demandent qu’à être exploitées !

Il y a autant de négatif que de positif à somatiser, à vous de choisir !

Vous vous êtes probablement posé à plusieurs reprises les questions suivantes :

Comment m’épanouir dans mon quotidien ? Comment accepter la routine ?

Vous êtes un être d’exception :

L’idée n’est pas de vous faire croire qu’il est possible de rendre son quotidien exceptionnel, vous ne me croiriez pas.

L’idée est de vous en convaincre !

Pourquoi serait-ce impossible, alors que votre existence est un fait exceptionnel ?

crise existentielle 60 ans

Si vous souhaitez rendre votre quotidien exceptionnel, il faut commencer par accepter que votre existence le soit.

Vous pensez certainement que ce que je vous raconte est illusoire. Qu’il est impensable de penser que vous êtes exceptionnel. Que vous êtes ici un point c’est tout. Avec une montagne de problèmes à résoudre, au travail, à la maison…

Alors dans ce cas-là, dites moi la probabilité pour que vous soyez ici et maintenant.

Quelle est la probabilité pour que vos parents se soient rencontrés à tel moment et à tel endroit, parmi 6 milliards d’individus ?

Quelle est la probabilité pour qu’un certain spermatozoïde parmi quelques millions rencontre l’ovule qui vous a permis d’être ?

Donc vous êtes exceptionnel.

Ne plus voir son quotidien comme une routine :

Vous êtes exceptionnel et vous évoluez dans un quotidien qu’il faut modeler par vos choix : le choix d’accepter le positif.

Pour cela, acceptez de faire une pause dans votre journée !

Une solution efficace est de vous recentrer sur vous-même, votre corporalité, dans l’instant présent. Un moyen d’accès simple est la respiration (voir notre article sur la respiration anti-stress)

Aussi ne soyez plus cartésien. Ayez une pensée phénoménologique :

Laissez venir à vous les phénomènes de la vie, les sensations, les énergies.

Accueillez et acceptez, sans aucune interprétation ni jugement les phénomènes de la vie.

crise existentielle test femme

Il s’agit bel et bien d’écouter son corps et son esprit, son environnement. Concentrez-vous sur la simplicité de la vie !

Prenons un exemple :

« Je me lève de mauvaise humeur car j’ai passé une mauvaise nuit. Les idées noires à cause des factures à payer, de la mauvaise ambiance au travail et parce que mon fils a de la fièvre. Je suis mal réveillé, ronchon et aigri. Je fais tout de travers, comme ces derniers mois d’ailleurs. Je suis habillé mais en finissant de me brosser les dents je tâche ma chemise avec du dentifrice. Eh zut ! C’est la seule chemise à être repassée… Je sors je chez moi. Après trois pas, je marche en plein dans le caca… Ma journée est très mal engagée et tout me tombe sur la tête. »

Et si dès le lever j’avais décidé d’être content ? Et si je m’étais dit que marcher dans le caca avec le pied gauche portait chance ?

Et si tout simplement j’avais accepté avec enthousiasme le début de cette nouvelle journée ?

crise existentielle que faire

Vous comprenez… le choix de voir les choses en bien vous appartient à vous et vous seul.
Et cela change énormément de choses
.

En adoptant cet état d’esprit positif et enthousiaste, votre comprendrez que la routine est un non-sens.

Car un être exceptionnel traverse le temps par sa présence d’esprit d’exception.

Maintenant…

Il faut que je vous parle d’un petit rituel qui a tout changé pour moi et pour les centaines d’hommes et de femmes à l’avoir adopté.

Un rituel basé sur la raison scientifique pour laquelle certaines personnes réussissent…et d’autres sont constamment dans l’échec.

Regardez la différence entre ces deux images :

Ces deux scans ont été obtenus à l’aide d’un système d’imagerie cérébrale dernier cri.

La différence entre l’activité cérébrale de gauche et l’activité cérébrale de droite peut expliquer à elle seule pourquoi certaines personnes sont heureuseset d’autres ne le sont pas.

C’est souvent cette seule différence qui fait que certaines personnes obtiennent tout ce qu’elles souhaitent dans la vie… et d’autres non.

Ou que certaines personnes réussissent, et d’autres sont constamment dans l’échec.

Et ceci n’a pas grand chose à voir avec le quotient intellectuel ou le quotient émotionnel.

Ça n’a pas non plus grand chose à voir avec d’où vous partez.

Cette différence ?

Elle est liée à ce qu’on voit ensemble dans cet article :

« La raison scientifique pour laquelle certaines personnes sont constamment dans l’échec…et d’autres semblent tout réussir ? »

Ce petit truc n’est pas seulement basé sur des faits avérés en physique quantique :

C’est aussi basé sur des observations scientifiques récentes rendues possibles avec l’apparition de technologies de pointe dans l’imagerie cérébrale.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur ce rituel de 15 minutes qui a déjà aidé des centaines d’hommes et de femmes à retrouver l’abondance dans leur vie.

Abondamment vôtre,

Daniel Angeletti

À propos de l'auteur

Daniel Angeletti est un coach bien-être depuis 2011. Fasciné par la nature depuis son enfance, il réalise son premier voyage spirituel au Népal à 19 ans. Il partage sur ce blog des pistes glanées ici et là au fil de ses retraites de Yoga et de méditations pour aider ses lecteurs à trouver bonheur et sérénité dans leur vie. Ses méthodes tirent leur efficacité de la combinaison des techniques de méditation ancestrales et des neurosciences modernes.
Top